30 000 SUF à Chambord

23h15, vendredi 3 juin...

Les 3 cars emmenant nos 120 louveteaux, jeannettes, guides et éclaireurs du groupe des Scouts Unitaires de France d’Annecy quittent la Basilique de la Visitation. Direction Chambord pour rejoindre les 30 000 autres scouts qui convergent tous vers ce lieu prestigieux pour fêter les 50 ans de la création du mouvement.
 Ballet des cars, le décor est somptueux. C’est le début d’une grande aventure ! Avant tout, chacun installe son campement, il fait alors beau et chaud…
 

Très vite, il est demandé, dans le calme, de replier les tentes et de prendre ce qui est important. Les plus jeunes sont dirigés vers le château en file indienne. Ils sont ainsi mis à l’abri dans la magnifique demeure de François Ier le temps de cette tempête extraordinaire qui aura causé de nombreux dégâts matériels : tentes inondées et déchirées, barnums envolés, sonorisation hors service… Les petits étaient privilégiés, car les plus grands, de leur côté, ont été rassemblés dans les plaines – pour éviter les chutes d’arbres – ou dans les bus. Mais, malgré l’orage, la loi scoute – « Le scout sourit et chante dans les difficultés » – a été appliquée. Ainsi, malgré le déchaînement de la nature, des chants résonnent. Les chefs sont au service pour aider à réparer les dégâts et remonter les tentes, puis faire le tour des unités pour s’assurer que tout va bien. Tous sont fatigués mais plus unis par l’épreuve.

Le dimanche, jour de la Pentecôte, au cours de la journée se succèdent rassemblements et grands jeux. À 17 h 30, nous nous sommes rassemblés pour une messe magnifique célébrée par monseigneur Rougé, évêque de Nanterre, entouré de cent vingt de prêtres. Ancien scout, il nous a rappelé les valeurs du scoutisme et nous a fait réfléchir sur le témoignage de notre foi. Nous étions en union de prière avec nos familles grâce à la diffusion sur KTO en direct.  Et, pour finir cette journée en beauté : la grande veillée ! Chants, spectacles, jeux et prières ont résonné dans cette grande plaine de Chambord. 

Finalement est venu le temps de ranger pour nous quitter : tentes, malles et sacs… Ne rien laisser traîner !  Dans le bus du retour, au milieu des chants et de la fatigue accumulée, voilà ce qu’on entend et qui restera à jamais gravé dans le souvenir de tous ces scouts : « Joie d’être ensemble » ; « Chanceux d’avoir connu les cinquante ans de notre mouvement », « Nous revenons encore plus soudés dans notre unité ».

Autres articles

X